Claude Deslandes, président

Association des descendants de Jean Deslandes dit Champigny

 

LE MOT DU PRÉSIDENT

En généalogie, le temps est un ennemi implacable.  Bien sûr, l’étude de la création des familles et des descendants est facilitée par l’ensemble des documents judiciaires et religieux dont le Québec regorge.  Mais pour ces gens qui ont vécu avant l’arrivée de la photographie, nous devons nous limiter à l’analyse des documents qu’ils nous ont laissés.  Nous n’avons et n’aurons jamais de représentation visuelle d’eux et nous ne connaissons personne vivant aujourd’hui qui les ait côtoyés et qui puisse nous parler d’eux.

Aujourd’hui, en 2005, nous sommes en mesure de connaître notre parenté proche jusqu’aux environs de 1875, soit directement parce qu’ils sont nos grands-parents ou par le biais de ces derniers pour lesquels ils étaient leurs propres aïeux.  De plus ces gens ont tous eu accès à la magie de la photo.  Ils nous ont laissé des traces, et c’est à nous de les découvrir.  Nous n’avons pas d’excuse.  Et puisque personne n’est éternel, il faut se dépêcher de rencontrer les trésors qu’ils représentent.  Il nous faut user de diplomatie afin d’être en mesure d’y jeter un coup d’œil.  Nous ne pouvons plus remettre à plus tard la quête des ces anciennes photographies si nécessaires à la confection d’une histoire.  C’est tout de suite qu’il faut nous y mettre.

Nous devons nous presser car régulièrement des gens qui ignorent l’inestimable valeur de ces photos jettent ces témoins du passé, sans s’informer au préalable si des membres de la famille y sont intéressés.  Puisque les doyens de nos familles constituent une banque d’information unique et qui ne peut nous provenir d’ailleurs, il est primordial d’extirper des coffres ou des fonds de tiroir ces pièces tant recherchées.  S’il vous plaît, faites un effort pour les rassembler.  Nous à l’association, nous ne demandons pas mieux que de connaître votre branche des descendants de Jean Deslandes dit Champigny.

Tant et si bien, que si vous pouviez rassembler une quantité appréciable de membres de votre parenté, suite à un simple coup de téléphone, nous nous ferions un plaisir d’aller vous rencontrer chez vous.

Retour à la page d’accueil